La fièvre, c’est quoi ?

La fièvre a une double fonction : elle prévient pour dire que l’on est malade et attaqué mais elle sert aussi à lutter contre les microbes, ces envahisseurs. Vouloir juste faire baisser la fièvre ne suffit pas, car on éteint notre petite alarme, sans éteindre les flammes. Erreur !

Thermomètre, La Santé, La Fièvre, Infirmière, Médicaux

Comment savoir si on est fiévreux ?

Il faut savoir que notre température corporelle varie entre 36 et 37°C . Cela quand nous ne sommes pas malades et que tout va bien. On parle de fièvre lorsque la température, mesurable à l’aide d’un thermomètre frontal ou digital s’élève au dessus de 38°C, pas avant. Par contre, sachez que si vous avez 40°C de fièvre, cela ne signifie pas pour autant que vous êtes plus malade ou que cela est plus grave.

De la fièvre mais pas malade !

Mais attention, qui dit fièvre, ne dit pas forcément symptôme et maladie. Eh oui, la température du corps peut s’élever pour d’autres occasions, comme l’activité physique par exemple. Après avoir fait du sport, on peut avoir une fièvre au-dessus de 38°C. Phénomène surtout répandu chez les enfants. Chez les adultes, sachez que faire l’amour fait aussi monter la température corporelle. Et puis, quand il fait chaud, l’été, comme pendant la canicule, ou que nous sommes en plein soleil, sur la plage, la température monte aussi. C’est quand elle persiste qu’elle devient le signe d’une maladie ! Alors, vérifiez-la toutes les heures afin de voir si elle tombe ou non. Si elle dure plusieurs heures, il faut consulter.

La fièvre, c’est quoi ?

Eh bien, contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas une maladie. C’est un symptôme de maladies. C’est ainsi que l’on peut savoir si nous sommes malades ou pas. Par contre, chez un enfant de moins de 6 ans, c’est un symptôme très sérieux. Car, les petits sont fragiles et leur organisme ne sait pas encore gérer les montées de fièvre.

La fièvre protège aussi !

On vient de voir que la fièvre avait donc un rôle indicateur de maladie ou non. Eh bien elle a aussi un rôle de protecteur. L’élévation de la température doit limiter la multiplication du virus en les combattant. Alors, parfois, il faut laisser la fièvre agir et faire son travail et la laisser retomber toute seule, quand elle a chassé les microbes. Et c’est donc une mauvaise idée de vouloir la faire tomber à tout prix. Par contre, là où il faut être vigilant et agir si besoin c’est dans son élévation. Si elle ne monte pas en degrés, ça va. Mais si elle grimpe, il faut réagir. C’est pour cette raison qu’il faut découvrir une personne qui a de la fièvre. Pour qu’elle n’ait pas encore plus chaud. Parfois, on peut appliquer un linge humide et frais (mais pas trop d’écart avec sa température corporelle) sur le front.

On s’hydrate souvent !

Quand on a de la fièvre, on sue et donc on perd de la vapeur d’eau et l’on se déshydrate. Il faut alors s’hydrater beaucoup et souvent. Boire même si on a pas soif, se mouiller les lèvres, se passer des linges humides sur le corps… Et cela s’adresse encore plus aux enfants qui se déshydratent encore plus vite que les adultes !

Le saviez-vous ?

• La température  corporelle est plus élevée le soir que le matin ! Elle varie souvent de 1 à 2 degrés selon les personnes.

• Elle varie aussi en fonction du cycle féminin. Elle est plus élevée lors de l’ovulation et reste élevée durant tout le reste du cycle, de 1 à 2 degrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *