Comment Penser sa Maison : esthétique, agencement

Votre terrain est choisi, vous allez à présent penser votre maison. Plusieurs éléments sont plus importants qu’il n’ y parait. Le prix est certes là comme base de votre projet. Mais, ne croyons pas qu’il faille essayer d’en avoir le maximum pour son argent. En matière de construction cela ne veut pas dire grand-chose… Il faut surtout « penser sa maison ».

Quand on construit, la première chose à prendre en compte est la revente éventuelle du bien que l’on est en train de bâtir. Beaucoup de choses peuvent advenir indépendemment de notre volonté. Donc cela n’est pas à négliger. Si je dois revendre mon bien, a-t-il plus de chances de se vendre que la maison de mon voisin ? Donc, le cachet, l’esthétique ne sont pas de vaines considérations : il est capital de vraiment penser sa maison, sinon, on risque de le regretter toute sa vie.

Les éléments de confort sont aussi très importants. Ne faisons pas des économies de bout de chandelle pour limiter le confort et l’économie de fonctionnement. Par exemple, un chauffage central au sol est à considérer dès le début. Si l’on ne peut pas lui associer un système géothermique ou solaire au départ, cela peut se faire ultérieurement… A condition d’avoir pensé son jardin (ou son toit) en conséquence. On peut aussi doubler le réseau électrique à la construction pour un éventuel projet de domotique (gestion électronique de la maison… en dehors de toute gestion Wifi ou Bluetooth). De la même manière, il est bon de penser lors de l’élévation des fondations et du gros œuvre à un réseau pour l’aspiration centralisée, même si l’on reporte de quelques années l’acquisition d’une centrale d’aspiration. Enfin, autant que faire se peut, privilégiez le confort à la taille de la maison, surtout si le foyer familial est encore petit. L’adoucisseur d’eau pour préserver et sa santé et son linge (et limiter les produits d’entretien qui finalement coûtent cher !), la récupération des eaux de pluie avec l’intégration d’une fosse lors du terrassement, tous ces éléments sont les résultats d’une « maison bien pensée »…

En faisant ainsi, on sera forcé de limiter la surface de sa maison pour raison budgétaire… Prévoyez alors la possibilité de pouvoir agrandir, soit avec des combles aménageables, soit avec un garage que vous pourriez ultérieurement modifier en chambre de propriétaires (un peu comme un studio indépendant) tout en y accolant un nouveau garage. Vous pouvez aussi prévoir une adjonction en « L » ou en « V ». Cela veut dire surtout qu’en déposant votre permis de construire pour projet initial, il faudra penser à cette hypothèse en disposant la construction sur le terrain.

Attention aussi à une construction en cube… Il s’agit en effet d’un cube et elle sera regardée comme tel. Si vous voulez évitez le coût d’un ou de plusieurs décrochements de toiture, essayez un porche ou un chien assis. C’est parfois seulement ça, « penser sa maison ».

Pensez aussi à la perte de place intérieure (couloirs notamment). Essayez de prévoir la disposition des pièces en fonction du gain que vous pourrez faire. Depuis peu, on revient sur les entrées directes dans le séjour ou living. Si celles-ci permettent un agrandissement du séjour, elles engendrent davantage d’inconvénients. Dès que quelqu’un se présente à votre porte, il entre dans votre intimité. S’il fait froid dehors, le froid peut, en cas de bise, envahir en deux temps trois mouvements votre intérieur. On peut alléguer le fait que feuilles mortes et poussières seront forcément plus envahissantes. L’entrée doit rester ce qu’elle était : un sas. Un sas pour protéger l’intérieur de tout ce que nous venons d’énumérer. Une entrée indépendante sur la cuisine ou même dans le séjour se justifie d’elle-même: on l’ouvre quand on veut et pas quand quelqu’un se présente derrière. Il y a justement l’entrée pour les visiteurs et en cas de mauvais temps les intimes passent par le garage… Souvent même quand il ne fait pas mauvais.

Par ailleurs, l’ère des domestiques étant révolue, une cuisine à l’américaine permet de garder une communication dans le secteur « vie ». Mais, méfiez-vous des odeurs de nourriture (notamment odeurs de friture qui pourraient se répandre un peu partout. Prévoyez une hotte aspirante TRES performante et silencieuse). Comme il est plus facile d’occulter des fenêtres (avec des volets roulants ou non ou des rideaux) que de les agrandir, pensez à de grandes ouvertures et même des portes fenêtres pour illuminer votre habitation. Les nouveaux vitrages ayant des performances d’isolation thermiques et phoniques remarquables, n’hésitez pas à investir en ce sens. Jouez aussi sur l’esthétique des fenêtres. Ce sont tous ces petits plus qui feront de votre maison une maison pas tout à fait comme celles des autres… Demandez à votre constructeur de vous présentez les plans de votre nouvelle maison sur ordinateur ou utilisez des logiciels adéquats. Vous pourrez mieux vous imaginer votre maison avec le soleil jouant à l’intérieur que sur du papier. Et parfois, en déplaçant une ouverture ou une autre on a un bien meilleur résultat ou en orientant la maison un tout petit peu différemment. C’est seulement une fois ceci bien arrêté que l’on fera le choix des matériaux de construction et du constructeur. Et rappelons-nous que « penser sa maison » c’est éviter de « panser sa maison »… Quelques années plus tard !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *