Informations sur l’hygiène intime de la femme

Les mythes et les pratiques démodées concernant l’hygiène intime des femmes persistent encore aujourd’hui. Beaucoup de femmes sont conscientes de ce problème embarrassant et se posent un grand nombre de questions à propos des douches vaginales, des odeurs ou encore de l’épilation. Certaines méthodes d’hygiène intime peuvent mener à des irritations de la peau, un inconfort ou encore des infections.

Histoire

Des publicités et des magazines féminins ont souligné l’importance de l’hygiène intime de la femme au début du 20ème siècle. Les douches vaginales étaient pratique courante d’hygiène intime de la femme depuis l’époque d’Hippocrate. La douche vaginale était dite la clé d’une bonne hygiène intime et d’un bon mariage. Les douches pouvaient être conçues à partir de vinaigre dilué ou encore d’eau savonnée.

Pas de panique

Le vagin se nettoie lui-même et aucun nettoyage interne n’est nécessaire, reporte l’université de l’Iowa (Etats-Unis). Prendre des douches ou des bains de manière régulière en complément d’un nettoyage externe non agressif avec un savon au pH neutre et sans parfum est suffisant pour rester propre et éviter les irritations de la peau.

Caractéristiques

Les odeurs et les sécrétions provenant du vagin sont tout à fait normales. Cette odeur peut varier au cours du cycle menstruel, aussi bien que la texture et la quantité de sécrétions vaginales. D’autres facteurs comme les pilules contraceptives, les rapports sexuels, les maladies bactériennes ou sexuellement transmissibles ou encore la présence de levure peuvent affecter ces odeurs et votre hygiène intime. Vous devez consulter votre médecin si vous remarquez un changement dans l’odeur de votre vagin, car ceci peut être le signe d’une infection. L’utilisation de déodorants vaginaux et autres produits de ce type couvrent l’odeur normale du vagin. Les produits ayant un parfum très prononcé ne sont pas recommandés car ils peuvent causer des irritations et masquer les symptômes d’une infection qui nécessite des soins médicaux.

Prévention

Quelques astuces peuvent aider à réduire une irritation ou un inconfort. Les levures prolifèrent dans des environnements humides et chauds, c’est la raison pour laquelle il est important de porter des sous-vêtements qui permettent au vagin et à sa peau de respirer pour éviter d’encourager les infections. Changez de serviette hygiénique ou de tampon régulièrement pendant les règles.

Attention

Les douches vaginales ne sont pas des pratiques inoffensives permettant de garder une bonne hygiène intime. Les douches vaginales augmentent le risque de contraction de maladies sexuellement transmissibles, de vaginose, d’inflammation du plancher pelvien ou encore de grossesse extra-utérine. Les risques sont d’autant plus importants si vous optez pour un produit de douche vaginale conçu par vos propres soins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *