Comment bien éduquer un chiot ? Conseils

L’éducation du chiot est entamée dès sa naissance. En effet, la première étape importante est le sevrage. La mère interrompt l’allaitement et lui montre comment garder propre sa niche. Puis, l’être humain prend le relais pour le nécessaire apprentissage de la propreté. Il est bien entendu recommandé de le sortir fréquemment et régulièrement (surtout après les repas) afin d’éviter que votre chiot ne souille n’importe où. En théorie, un chiot ne salit pas sa couche, à moins qu’il ne soit malade. La punition n’est pas un élément moteur pour l’initiation de la propreté.

 

S’il s’est égaré, rien ne sert de lui mettre le nez dedans, le chiot ne porte aucune interprétation à ce geste. Pour le blâmer, secouez-le par la peau du cou et grondez-le d’une voix ferme. Soyez patient avec lui s’il persiste à souiller votre demeure. Vous pouvez éventuellement essayer d’utiliser la méthode des vieux journaux en les disposant de manière à ce qu’il se rapproche progressivement de l’extérieur. Veillez à ne pas vous éterniser sur ce stade de l’apprentissage, votre chiot pourrait s’imaginer qu’il doit faire ses besoins exclusivement sur des journaux! Quand il a enfin compris qu’il devait se soulager à l’extérieur, il faut ensuite l’emmener près des caniveaux et des aires destinées aux chiens. Pour cela, il vous faudra lui imposer la contrainte du port de la laisse. Tout comme la propreté, la laisse doit s’apprendre le plus rapidement possible et ce dès le plus jeune âge. Si le chiot tente de vous dépasser, il faut lui imposer de faire demi-tour afin qu’il ne prenne pas l’habitude de vous tracter plus tard. Ne tirez jamais la laisse et surtout, ne le frappez en aucun cas. La longueur doit, bien entendu être proportionnelle à la taille du chien, pas trop longue pour qu’il reste toujours le plus près de vous.

 

C’est la meilleure habitude à prendre. La laisse à enrouleur n’est pas conseillée pour la promenade. En effet, le chien risque de prendre la manie de renifler partout et n’en faire qu’à sa tête! De plus, en ville cela peut être gênant et même dangereux s’il décide d’aller sur la route. A la campagne il n’est pas indispensable d’attacher votre compagnon, qui a aussi besoin de s’ébattre et de courir. Eviter de laisser votre chiot trop longtemps seul à la maison. La solitude risquerait de l’amener à détériorer votre environnement. Votre absence, courte ou prolongée, le chagrine énormément.

Lorsque votre chiot vous voit partir, il peut tenter de vous attendrir par ses gémissements et son regard attristé. Afin d’éviter ce genre de situation et la suite des évènements (aboiements, détérioration des biens…), choisissez le départ à l’anglaise, sans vous préparer devant lui et sans câlins trop démonstratifs. Il faut savoir que quelques minutes suffisent à changer le comportement d’un chien. Ce dernier n’a pas la notion du temps, et que vous partiez un quart d’heure ou trois heures, son attitude sera identique. Sortez d’un air détaché comme si de rien n’était, de façon à ce qu’il ne se rende compte de rien. Le silence renforce la solitude, vous pouvez donc laisser un bruit de fond (musique, télévision…) qui servira d’ambiance pendant votre absence. Il est inutile de punir votre chiot pour une faute qu’il a commise durant votre absence.

Il n’est pas capable de faire la relation entre la punition et la faute, à cause du temps écoulé. Par contre, il associera la réprimande au retour du maître, et l’air honteux dans son regard, comme pour se faire pardonner, n’est en réalité qu’un acte de soumission. Soyez tolérants et songez qu’un chien n’a pas la même notion des valeurs qu’un humain. Le plus sage est alors d’enlever tous les objets précieux se trouvant à sa portée. L’appel de son nom doit ressembler à un ordre plutôt sympathique. Un nom de chien doit être court (deux syllabes maximum) et sonner ‘sec’.

Evitez de lui donner un nom trop compliqué ou ridicule, pensez que vous devrez l’appeler en public ! Inutile de crier, le chien a une ouïe très fine. Et, rien ne sert de lui faire un discours qu’il ne comprendrait pas. Choisissez plutôt les moments où vous le sentez disponible pour le familiariser avec ce mot. Evitez de l’invectiver lorsqu’il joue ou bien sûr quand il mange. Les capacités d’attention d’un chiot sont limitées, donc rien ne sert de l’appeler une centaine de fois par jour. Commencer par associer l’appel avec la distribution de nourriture. Le repas est le meilleur moment pour attirer son attention. Le chien est un animal très réceptif au langage gestuel : il apprécie toute indication venant du corps, même aux expressions du regard. Lorsque vous attirez son attention, accompagnez l’ordre de son nom.

 

Un chien est influencé d’avantage par l’intonation que par les mots, bien qu’il ait la capacité d’acquérir petit à petit du vocabulaire : ‘assis’, les premières fois, montrez-lui en même temps l’attitude corporelle correspondant au mot, en lui appuyant sur le bas des reins en maintenant de l’autre main sa tête en hauteur afin qu’il comprenne. Lorsqu’il est assis, félicitez-le en mentionnant son nom et dites « c’est bien! », et caressez-le, la caresse est la plus douce récompense ; ‘couché, retirez ses pattes-avant en l’asseyant pour obtenir la bonne posture.
Et, n’oubliez pas de le féliciter et le récompenser, tout en l’appelant par son nom ; ‘non’ correspond à une interdiction, il doit être prononcé d’une voix ferme. Les chiots adorent mordiller ou mâchouiller tout ce qui leur passe sous le museau. Il faut lui enseigner à ne pas toucher à tout. Achetez-lui des jouets (os, balles en caoutchouc…) de taille suffisamment grosse afin qu’il ne s’étrangle pas en les avalant. Ainsi, pour dresser un chien, mieux vaut ‘avoir une main de fer dans un gant de velours’. Le chien est très actif, et il doit donc se dépenser quotidiennement pour être heureux. Ses promenades ne doivent pas se restreindre à de simples sorties ‘pipi’ rapides. Vous pouvez marcher des heures avec votre chien, vous verrez qu’il a toujours quelques gouttes en réserve à déposer au pied d’un arbre ou sur une touffe d’herbe!

Ne vous contentez donc pas du premier filet urinaire pour rentrer à la maison! Laissez- lui le temps d’apprécier ses promenades, et sortez-le plusieurs fois dans la journée. Un chien a vraiment besoin d’une réelle activité physique pour se sentir bien. Acquérir un chiot est toujours un événement important et une décision à long terme. En effet, un chien vit en moyenne 10 à 15 ans, pendant lesquels il faudra assurer ses besoins autant matériels (nourriture, soins vétérinaires) qu’affectifs. Avant d’adopter un chien, pensez bien à toutes les conséquences que l’arrivée d’un nouveau compagnon va impliquer! La race du chiot est à prendre en considération, un chiot berger allemand n’a pas le même comportement qu’un chiot labrador par exemple. Ne « craquez » pas devant une adorable créature qui risque de rapidement se transformer en une véritable corvée.

19,95€
in stock
5 new from 19,95€
10 used from 15,26€
as of novembre 27, 2021 10:31
Amazon.fr
16,95€
in stock
9 new from 16,95€
6 used from 12,90€
as of novembre 27, 2021 10:31
Amazon.fr
19,95€
in stock
7 new from 19,95€
10 used from 15,19€
as of novembre 27, 2021 10:31
Amazon.fr
19,90€
in stock
10 new from 19,90€
9 used from 13,00€
as of novembre 27, 2021 10:31
Amazon.fr
9,90€
in stock
12 new from 9,90€
15 used from 4,89€
as of novembre 27, 2021 10:31
Amazon.fr
4,99€
in stock
as of novembre 27, 2021 10:31
Amazon.fr
8,99€
in stock
as of novembre 27, 2021 10:31
Amazon.fr
24,00€
in stock
9 new from 24,00€
1 used from 38,23€
as of novembre 27, 2021 10:31
Amazon.fr
5,95€
in stock
5 new from 5,95€
5 used from 2,95€
as of novembre 27, 2021 10:31
Amazon.fr
16,65€
in stock
as of novembre 27, 2021 10:31
Amazon.fr
Last updated on novembre 27, 2021 10:31

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *