Pieter Bruegel : artiste peintre flamand de la Renaissance au vif succès

Peintre flamand du XVIième siècle, Pieter Bruegel fait partie des grands artistes de la Renaissance. Connus pour ses tableaux qui représentent des scènes de vie réunissant de nombreux personnages, Pieter Bruegel s’est démarqué de l’art primitif et a ouvert une nouvelle ère dans la peinture. Caravage, Michel Ange, Léonard de Vinci, Boticcelli… les plus grands peintres ont marqué leur siècle et sont encore considérés comme des grands artistes.

 

Leurs oeuvres sont exposées dans les plus grands musées du monde, comme l’est La Joconde de Vinci au Palais du Louvre. Mais il est également un peintre moins prestigieux mais tout aussi remarquable. Il s’agit de Pieter Bruegel dont tout le monde a en tête certaines de ses oeuvres. Elles représentent en effet une multitude de petits personnages vaquant sur une vaste place. Pieter Bruegel fait partie des peintres flamands qui ont vécu à l’époque de la Renaissance, une époque de renouveau artistique et culturel qui se déroula au seizième siècle et où de nombreux artistes, tels Rubens, Raphaël ou encore Véronèse exprimèrent tout leur talent. On ne connaît pas énormément de choses sur l’histoire de Pieter Bruegel. Il serait né en 1525. Ce que l’on sait ensuite de Pieter Bruegel, c’est qu’il suivit les cours de Pieter Coecke van Aelst. Pieter Bruegel voyagea notamment en France et en Italie. De ces séjours, il gardera des éléments qu’il introduira dans ses tableaux, notamment la Chute d’Icare.

 

Ce que l’on sait ensuite de Pieter Bruegel, c’est qu’il épousera Mayen Coek, la fille de son formateur, et ce, à l’église Notre-Dame de la Chapelle à Bruxelles. Il aura avec elle deux garçons, Pieter Bruegel dit le Jeune -tandis que le père est appelé l’Ancien- et Jan Bruegel, qui se consacrèrent eux aussi à la peinture sans toutefois connaître le succès de leur géniteur. C’est autour de 1557 que Pieter Bruegel se lance véritablement dans la peinture.

 

Côtoyant à Anvers un milieu d’intellectuels et d’artistes, le peintre bénéficie du soutien financier de Nicolas Jonghelinck. Au sujet de la peinture de Pieter Bruegel, les experts dessinent trois périodes différentes. La première est consacrée à la représentation de nombreux personnages, la seconde à l’étude de la nature et la dernière est axée sur des personnages isolés dans un paysage. Parmi les oeuvres de Pieter Bruegel, on peut distinguer par exemple Le Triomphe de la mort qui se trouve au musée du Prado à Madrid (Espagne). Dans ce tableau, Pieter Bruegel représente des scènes de crimes, des incendies de villages, des luttes, des cadavres… Pieter Bruegel donne là une vision morbide où l’idée qui prédomine est la suivante : la mort est inéluctable.

 

D’autre part, l’aspect cruel de cette oeuvre de Pieter Bruegel pourrait également évoquer la violence des Espagnols au temps de l’artiste. La Tour de Babel et Le Combat de Carnaval et Carême font également partie des oeuvres d’art les plus fameuses de Pieter Bruegel. La plupart de ses tableaux sont exposés au Kunsthistorisches Museum de Vienne. Les gravures de Pieter Bruegel constituent également des oeuvres essentielles. Mort en 1569, Pieter Bruegel demeure l’un des plus grands artistes flamands de l’histoire. Pour avoir plus de renseignements sur cet artiste, nous ne pouvons que vous conseiller un des nombreux ouvrages de sa bibliographie tant ils sont nombreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.